adderall online

Classifications typographiques

Non classé | Lundi 5 janvier 2009 21:10

(Cet article est à compléter)

1 — Classification Thibaudeau. Francis Thibaudeau (1860-1925), imprimeur parisien, publie en 1921 La lettre d’imprimerie, ouvrage dans lequel il présente le premier système de classification typographique, établi d’après la forme des empattements des lettres. Connue sous le nom de « Classification Thibaudeau », cette typologie distingue 4 grandes familles : les élzévirs (empattement  triangulaire),  les didots (empattement  filiforme), les antiques (sans empattement)  et les égyptiennes (empattement quadrangulaire).
Thibaudeau complète sa classification en y ajoutant les catégories Écritures pour les scriptes et Fantaisies pour les caractères « publicitaires ».

Classification Thibaudeau-capitales (.jpg)
Classification Thibaudeau-bas de casse (.jpg)
Un comparatif des gris optiques suivant la forme de l’empattement (.pdf)

2Classification VOX-ATypI (établie par Maximillien Vox en 1952) et adoptée par l’ATypI (Association Typographique Internationale) à Vérone en 1962. La classification initiale de Vox comporte 9 familles : Manuaires, Humanes, Garaldes, Réales, Didones, Mécanes, Linéales, Incises et Scriptes. Cet ensemble est enrichi de 2 autres familles : Fraktur et non-latines.

La version ci dessous est remaniée (les linéales sont réparties en 4 sous-familles, et sont ajoutées les “techniques” et “inclassables”)

classification-vox

Classification Vox-ATypI remaniée (.pdf)

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire